// Vous lisez...

Vulgarisation

L’étoile de Barnard en 2017 : Une étoile "filante"...

11 ans après la première rédaction de cet article, où nous vous présentions une image du champ de l’étoile de Barnard datée du 13 juin 2006, et 3 ans après la dernière mise à jour en 2014, nous avons refait une image du même champ le 17 août 2017, montrant le déplacement de cette étoile au cours de cette période

L’étoile de Barnard a un statut très particulier. Il s’agit de l’étoile qui possède le déplacement angulaire le plus rapide sur le fond de ciel. Elle a été découverte en 1916 par Edward BARNARD. On peut observer son déplacement facilement sur des durées de quelques mois puisque son mouvement propre est de l’ordre de 10 secondes d’arc par an.

L’astronome Edward BARNARD (1857 - 1923) publia en 1916, dans la revue Astronomical Journal, un article ou il relatait la découverte d’une étoile de magnitude photographique 11 se déplaçant de 10.3 secondes d’arc par an.

Le tableau suivant décrit les principales étoiles se déplaçant rapidement sur le fond de ciel.

JPEG - 55.4 ko

Aujourd’hui, l’étoile de Barnard est toujours connue comme celle ayant un mouvement angulaire annuel le plus important.

L’image suivante a été réalisée à l’observatoire Lowell en 1937. L’étoile de Barnard est située dans la partie basse de l’image (repérée par le flèche jaune). Le Nord est en haut.

JPEG - 31.5 ko

On peut voir sa relative proximité avec l’étoile brillante du bas de l’image. Cette étoile est répertoriée dans le catalogue UCAC2 sous le n° 33.255.293, de magnitude 9,6. Cette étoile est située aux coordonnées 17h 57m 43s et +04° 26m 23s dans la constellation d’Ophuichus.

L’image suivante, toujours réalisée à l’observatoire Lowell, a été prise en 1960.

JPEG - 30.3 ko

On peut constater le déplacement important sur le fond de ciel (de 4 minutes d’arc environ).

L’image suivante a été prise dans la nuit du 13 juin 2006 depuis l’observatoire de Biscarmiau. On reconnaît bien le groupe d’étoiles en forme de triangle en bas et à droite de l’image, et on se rend compte du trajet effectué par l’étoile depuis 1937 et 1960 !

JPEG - 13.4 ko

Le déplacement angulaire rapide de l’étoile de Barnard est justifié par son mouvement propre mais surtout par sa relative proximité de notre système Solaire. En effet, elle n’est distante que de 6 années lumière. Son déplacement dans le ciel fait qu’elle se trouvera d’ici trois milles ans dans la constellation d’Hercule. Depuis 1937, date de la première image, elle a parcouru une distance de près de 12 minutes d’arc sur le ciel, ce qui représente environ un tiers du diamètre de la Lune.

L’animation suivante, réalisée avec le logiciel C2A pour Windows, montre le déplacement de l’étoile entre 1959 et 2030.

Cliquez sur la miniature pour voir l’animation :

GIF - 92.1 ko

Le champ a une valeur de 30 minutes d’arc, soit le diamètre de la pleine Lune.

L’étoile de Barnard est de type spectral M4, ce qui la situe dans la catégorie des naines rouges. Elle est donc plus âgée que notre Soleil et sa température de surface est également plus faible. Ces différentes caractéristiques en font une candidate potentielle à l’hébergement d’un système planétaire.

En effet, selon Van de Camp, L’étoile de Barnard semble, au cours de son déplacement, ne pas suivre un chemin rectiligne mais osciller autour d’un point qui serait le barycentre d’un système complexe ou multiple. Ce point, le barycentre du système, décrirait une trajectoire rectiligne sur le ciel. Les différentes composantes du système sont liées par leur attraction gravitationnelle réciproque.

Différentes méthodes prenant en compte la distance de l’étoile, le rayon en UA (Unité Astronomique) de l’orbite décrite par cette étoile autour du barycentre ainsi que sa période (24 ans), ont permis le calcul de la masse de cette étoile. Cette masse est estimée à environ 0,15 masse Solaire. De là même, une estimation de la masse du compagnon a pu être réalisée (0,0016 masse Solaire), ainsi que la distance de gravitation autour de l’étoile (valeur estimée à 4,5 Unités Astronomiques).

Toutefois, l’oscillation de l’étoile de Barnard autour d’un barycentre n’est pas prouvée et la Communauté Astronomique estime que les mesures de Van de Camp sont erronées.

Complément de l’article rédigé le 10 juin 2014 :

Sur la demande de Jean Caquel, un nouveau champ a été réalisé le 8 juin 2014 par Philippe Deverchère. Le dernier datant de 2006, cela fait un écart de huit ans entre ces deux derniers pointages :

JPEG - 33.3 ko

On peut noter que l’étoile de Barnard continue son cheminement en direction du Nord selon
une trajectoire qui semble rectiligne.

Entre 1937, date de la première position relevée, et 2014, date pour la position actuelle, on relève un écart de 13 minutes et 30 secondes d’arc, soit 13 x 60 + 30 = 810 Arcsec.

810 secondes pour une période de 77 ans, donnent 10,51 arcsec par année, valeur en accord
avec les mesures effectuées par Barnard.

Sur cette image, on voit les différentes positions correspondantes aux 5 dates de relevé :

JPEG - 32.4 ko

Voici un montage en trois images qui montre les champs respectifs de 3 sources de données :

JPEG - 185.5 ko

- A gauche, un champ DSS ( Digitalized Sky Survey ) que l’on trouve sur internet et consultable depuis C2A. Ce champ a été réalisé par l’observatoire Lowell, au cours de l’année 1949, en août semble-t-il !
- Au centre, un champ réalisé ce mois-ci par Philippe Deverchère depuis son observatoire.
- A droite, le même champ donné par le logiciel de cartographie céleste C2A.

Complément de l’article rédigé le 17 août 2017 :

Voici une nouvelle image faite avec le T305 dans la nuit du 17 août 2017 depuis l’observatoire de Biscarmiau à Visker :

JPEG - 6.3 ko

Les nouvelles coordonnées de Barnard montrent un constant déplacement en direction du Nord . Les valeurs actuelles sont :
17h 57 47 et +04° 44 40.

En regard de la position de l’étoile au dernier relevé qui date de 2014, on note une différence de 0 minute 30 secondes, déplacement en direction du Nord principalement, la variation en ascension droite étant négligeable.
Mais aussi, on trouve un écart de 13 min 40 entre la position de 1937 et celle de 2017 soit 80 ans.
13,40 mn sont égales à 820 sec qui divisées par 80 donnent un déplacement de 10,25 sec par an.

Le déplacement annuel semble bien constant en fonction de ces mesures, et d’une valeur approchant les 10 secondes d’arc, ce qui confirme toujours les données annoncées par Van de Camp.

J Caquel

Pour plus d’informations, voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/étoile_de_Barnard

Bibliographie : Astronomie - Editions Atlas

Commentaires