// Vous lisez...

Rapports d’observations

Nuit d’observations à Hautacam

Nous étions donc 4, Jean Caquel, Jean-Jacques Castellani, Gérard Vaudescal et moi même pour passer cette nuit du 11 au 12 septembre à Hautacam (65) afin de profiter d’un ciel pur d’altitude. En effet, l’atmosphère est plus limpide en altitude qu’en plaine, et la pollution lumineuse des villes environnantes se fait plus discrète.
Certes, quelques passages nuageux dans l’après midi ont failli nous décourager, mais tout s’est arrangé par la suite.

À 18h, nous avions trouvé notre emplacement, plat et assez dégagé, pour monter les instruments et la tente.

JPEG - 1.4 Mo
Emplacement Hautacam

Jean-Jacques a monté et collimaté son Dobson 400 en 15 minutes chrono, Jean n’a pas eu de problème avec son maksutov non plus, mais Gérard s’est trouvé plus ennuyé lorsque il a réalisé que ses contrepoids étaient restés à la maison ...
Il a fallu ruser et faire preuve d’inventivité. Deux cailloux, un bout de ficelle récupéré du kit de montage de la tente, et voici une monture parfaitement équilibrée :

JPEG - 321 ko
Monture de Cro-Magnon
Voici ce qui arrive quand on oublie ses contrepoids à la maison ...

Finalement, tout est opérationnel et l’on attend que la nuit tombe autour d’un casse croute.

JPEG - 1.2 Mo
Matériel installé

Comme d’habitude, le petit jeu consiste à repérer les étoiles au fur et à mesure que le nuit tombe. À l’ouest, la Lune et Vénus sont les premières visibles, mais les premières à se coucher ensuite. On remarque vite Véga, puis Altaïr et Deneb (les trois étoiles formant le triangle d’été.) La nuit finit par devenir bien noire, d’une qualité rarement atteinte en plaine. Jean-Jacques a ainsi pu observer à l’oeil nu une étoile de magnitude 6,6 dans Pégase.

JPEG - 534.3 ko
La Lune et Vénus

Jean-Jacques a travaillé sur les étoiles variables, Gérard a pu tester le GOTO version PicAstro, avec le logiciel C2A et se délecter d’étoiles doubles.
Jean s’est cantonné à réaliser des images de Jupiter avec son maksutov. Avec une barlow 3x, il atteint les 5,40 m de focale. Cependant, la turbulence est assez forte et ne permet pas de réaliser des images comme nous l’espérions.
Nous obtenons tout de même ce résultat, après traitement dans Registax :

JPEG - 25.9 ko
Jupiter depuis Hautacam

Jean-Jacques a réalisé pas moins de 34 mesures de variables, tout en prenant le temps de faire des pauses sur les objets de Messier. Avec un grossissement de 200x et derrière son 400 mm, il a pu observer des étoiles de magnitude 15, grâce à un ciel d’une très bonne qualité.

Les deux facteurs limitants de la soirée ont été l’autonomie des batteries des ordinateurs et la fatigue. Les premiers se sont couchés vers minuit, les autres vers 2h.
Toute l’équipe a dormi sur place, et a profité d’un petit déjeuner au soleil, alors que la plaine était sous les nuages. Un vrai plaisir.

De l’avis de tous, l’excursion est à renouveler, d’autant que l’accès est facile, et à 40 min de Lourdes.

Commentaires