// Vous lisez...

Rapports d’observations

Premier essai d’imagerie couleur sur la galaxie M106

Petite soirée impromptue à Biscarmiau ce vendredi 16 mai 2014 . Le ciel était tellement beau et c’est si rare. Même avec la Lune ça reste sympa .

Mon but était de faire à nouveau des images de galaxies couleur, binning 1x1 afin de faire un comparatif avec une image N&B en binning 2x2, sur notre installation du T305.

J’ai donc porté mon dévolu sur M106 puisque j’ai l’équivalent en N&B et que cette galaxie est correctement disposée offrant une exposition la plus favorable possible entre 23h et 1h locales.

Remy m’a accompagné dans cette "aventure", ce qui lui a permis de découvrir le protocole d’imagerie CCD ainsi que tous ses aléas. Notamment PHDGuiding n’a pas voulu se calibrer, ruinant ainsi la soirée, avant de découvrir que le problème venait du coax de liaison caméra QHY5v / monture. J’ai remplacé celui-ci par le bon (coax plat et large) pour pouvoir faire la calibration et démarrer les acquisitions.

Pour le reste, pas de problème particulier hormis que nous avons perdu pas mal de temps en préparation et débuté les acquisitions avec la Lune déjà haute. 12 poses de 300 sec, soit 1h de pose au total (insuffisant à priori) + offset+flat+dark, tout cela pour finir à 2h30 du matin.

Voici l’image de la galaxie M106 et de ses compagnes NGC4217 et 4248 :

JPEG - 63.6 ko
M106
T305 Caméra QHY8L 12x5min de pose

On découvre une infinité de possibilités dans IRIS au niveau des réglages. Le but est
de faire apparaître un maximum de détails tout en donnant un aspect de l’image qui soit
agréable à l’œil. L’essentiel est d’avoir de bonnes images brutes . Les détails n’apparaîtrons pas s’ils ne sont pas capturés. A savoir que les images couleurs, donc en binning 1x1, demande beaucoup plus de temps de pose (1,5 à 2 fois / N&B bin 2x2).

Cette première expérience est fort intéressante et demande une récidive rapide. Le métier rentre doucement !!! Les extensions de M106 ont été un peu délicates à faire ressortir à partir d’une compilation arithmétique. Sur cette image nous franchissons la magnitude de 16,5 assez aisément. La chaîne d’acquisition n’est pas trop mal aujourd’hui, sachant que nous avons encore quelques points d’amélioration en prévision et que l’on peut toujours espérer des conditions d’observation bien meilleures.

Commentaires